Mes conseils avant d’adopter un chat !

Aujourd’hui un article un peu particulier qui porte sur mon chat. Pour ceux qui ne sont pas encore au courant, j’ai une chatte nommée Dahlia. Il y a plus de quatre ans, ma meilleure amie a eu des chatons. Elle m’a offert Dahlia et depuis je ne me lasse pas de cette boule de poils. Quand j’ai adopté Dahlia, j’ai pris le temps d’y réfléchir avant d’accepter. Je voulais être certaine de pouvoir m’en occuper et de l’accueillir dans de bonnes conditions. Un chat, ce n’est pas un jouet ! Comme n’importe quel animal, il faut en prendre soin. Et je pense qu’il est important de le rappeler ! Surtout en ce moment, avec l’augmentation des abandons en période estivale.

Dahlia n’est pas le premier chat que j’ai, avant elle j’ai eu Pépère durant une bonne partie de mon enfance et de mon adolescence. Je savais déjà plus ou moins ce qu’impliquait le fait d’avoir un chat. Mais ici la situation était différente, quand nous avons eu Pépère, on vivait à la campagne et surtout mes parents géraient l’aspect financier. En adoptant Dahlia, elle vivrait en appartement et c’est moi qui m’occuperait d’elle entièrement.

Avant de prendre Dahlia, j’ai pris le temps de vérifier au moins 4 points :

  • Est ce que j’ai les moyens financiers pour m’en occuper ? Mine de rien la nourriture et la litière ça peut peser lourd sur un petit budget. Et encore, je ne vous parle pas des soins vétérinaires.
  • Est ce que j’ai le temps de m’en occuper ? Même si le chat est de nature indépendante, il aime aussi jouer et être avec vous. Ne négligez pas cet aspect surtout avec un chaton.
  • Etant locataire, est ce que ma propriétaire est d’accord ?
  • Est ce que j’ai l’espace suffisant pour l’accueillir ?

Après avoir vérifié que je remplissais au moins ces 4 points, je me suis lancée ! J’ai pris le temps de lui acheter le nécessaire pour l’accueillir : des gamelles, des plaids, des jouets, un sac de transport, une maison de toilettes, et de quoi manger.

Le parcours de Dahlia : Entre appartement et maison avec jardin

Quand je l’ai adopté, elle avait plus de trois mois. J’ai voulu attendre qu’elle soit bien sevrée avant de la prendre avec moi. L’idéal est d’attendre au moins 8 semaines pour que le chat soit bien sevré. Je vivais près de Paris en appartement à cette époque. Elle m’a suivi ensuite à Rennes. Après plusieurs mois en studio. Je suis retournée vivre avec elle, chez mes parents. Là, elle a pu profiter du jardin et devenir un vrai chat de gouttière. Elle s’est rapidement habituée à la vie à la campagne, j’ai commencé par la promener dans le jardin pour qu’elle se repère et elle a rapidement pris ses habitudes seules.

En septembre dernier, nous avons pris la décision avec mon amoureux de la prendre avec nous en appartement. Au début, j’avais un peu peur qu’après avoir connu la liberté du jardin, elle ne puisse plus revenir vivre en appartement. Mais elle s’est très vite réhabituée et prend plaisir à revenir chez mes parents quand nous devons nous absenter plusieurs jours.

Chaque chat est différent, il se peut que le votre ait plus de difficultés à s’habituer à un changement d’environnement. Il faudra donc être patient et faire en sorte qu’il s’y sente chez lui. Vous pouvez par exemple, lui préparer son espace avec son panier et ses jouets. Un endroit où il va retrouver des objets qu’il connait déjà et qui lui rappelleront de bons souvenirs.

Dahlia et les départs en vacances

Dès que j’en ai l’occasion, j’emmène Dahlia avec moi en voyage. L’avantage avec elle, c’est que je l’ai habitué dès le début de sa vie à voyager. Elle a déjà pris la voiture, le bus, le métro et le train. Elle a donc très vite été habituée à son sac de transport et honnêtement sur la trentaine de voyages qu’elle a dû faire, elle a fait une seule fois ses besoins et c’était en allant chez le véto. Pour qu’elle se sente bien, je lui mets toujours un petit plaid et un de ses jouets. Je veille également à ce qu’elle ne prenne pas de repas juste avant de partir.

Pour le choix du panier, j’ai voulu quelque chose de pratique pour moi et de confortable pour elle. Mon choix s’est porté sur un modèle comme celui-ci. Il est plus léger qu’une caisse en plastique, plus facile à tenir avec la poignet et/ou la bandoulière et en plus on peut le passer en machine. Autre point positif, je trouve qu’il ferme mieux que les caisses en plastique. Mon autre chat arrivait à ouvrir sa caisse en quelques coups de pattes. Pour que Dahlia se sente bien dans son sac, je lui mets toujours un plaid et un de ses jouets.

Pour que votre chat apprivoise son sac de transport, n’hésitez pas à le laisser ouvert à proximité quelques jours avant le voyage. Il ira surement jeter un œil dedans et ça le rassurera.

Si vous transportez votre chat en train, n’oubliez pas qu’il doit se munir d’un billet ! Et oui ! Il coûte environ 7€ et ça vous évitera une amende.

Quand je ne peux pas l’emmener avec moi, je la confie à mes parents. C’est important de toujours trouver une solution pour faire garder votre chat quand vous ne pouvez pas l’emmener avec vous ! Il en existe plusieurs : les amis, la famille, les voisins, les pensions, le cat-sitting.

Comment j’ai dressé Dahlia

Quand Dahlia était encore un chaton, elle était très vive et avait la mauvaise habitude de me grimper sur les jambes et sur les rideaux… Pour lui faire comprendre qu’il fallait qu’elle arrête j’ai utilisé un spray d’eau. Dès qu’elle faisait une bêtise, je l’aspergeais. Résultat, elle a très vite compris et désormais il suffit simplement de lui montrer le spray pour qu’elle comprenne qu’elle fait une bêtise.

Les chats peuvent aussi avoir la mauvaise habitude de mâchouiller des objets ou des fils qui trainent. Dahlia a coupé mon câble d’ordinateur en faisant ses dents dessus, alors pensez à ranger tout ce qui craint !

Dahlia et le vétérinaire

Quand vous avez un chaton, il va avoir plusieurs vaccins à faire et vous serez sûrement amené à le faire castrer ou stériliser. À l’époque où j’ai eu Dahlia, j’étais étudiante et je ne roulais pas sur l’or. J’ai commencé par comparer les prix des soins selon les cabinets. Et tout étais assez élevé pour mon budget. Au final, je me suis tournée vers l’école vétérinaire Maison Alfort. Dahlia y a été très bien accueillie et prise en charge. Les prix sont moindres (environ 80€ la stérilisation contre 130€ en moyenne dans un cabinet classique) mais pour autant le suivi est là ! Les consultations sont faites par des étudiants mais il y a toujours un vétérinaire qui revérifie derrière ! Les consultations se font avec plusieurs autres animaux dans la même salle, mais je n’ai pas eu l’impression que c’était une consultation à la chaine. L’équipe prend le temps de discuter avec vous, de vous expliquer ce qu’ils font et ils vous donnent pleins de conseils. Alors si vous vivez en région parisienne, renseignez vous. Je vous laisse jeter un œil à leur site ! Et si vous vivez en province, n’hésitez pas à regarder s’il y a une école près de chez vous.

 

Et vous, est ce que vous avez une boule de poils qui vous accompagne au quotidien ?

Publicités

Laisser moi un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s